1 – Quand est-il requis ?

 

Si vous êtes étudiant et désirez poursuivre votre expérience instructive au Québec en tant qu’étudiant étranger, il vous faudra obtenir un visa étudiant, également appelé permis d’études.

Il vous appartiendra en premier lieu de déterminer la durée de votre séjour, puis de choisir un établissement d’enseignement ainsi qu’un programme d’études qui vous correspondent.

Notez qu’il est parfois possible d’appliquer à un programme d’échanges d’étudiants.

Il convient également de vérifier avant toutes autres démarches les ententes que le Québec a avec d’autres villes, provinces ou pays, si vous désirez ne faire qu’une à deux sessions successives au Québec tout en restant lié à votre établissement d’origine.

Si vous envisagez, par contre, d’étudier au Québec dans le cadre d’un programme de plus de 6 mois de formation, vous devez obtenir deux documents :

  • Un CAQ (certificat d’acceptation du Québec),
  • Un permis d’études du gouvernement fédéral.

2 – Les conditions préalables requises

 

Vous devrez être admis dans un établissement d’enseignement reconnu par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, ou un autre ministère québécois, qui vous fournira une lettre d’acceptation d’un établissement d’enseignement désigné (EED).

Lorsque vous aurez choisi votre programme d’études, il vous faudra présenter une demande d’admission. Avant de faire votre demande, il est important de connaître toutes les conditions générales d’admissibilité.

Ces conditions peuvent se résumer en deux points primordiaux :

Tout d’abord, la vérification des acquis scolaires et l’équivalence d’études. En effet, il vous faudra prouver l’équivalence de vos acquis scolaires à ceux exigés pour les étudiants québécois.

Afin d’accroitre vos chances de vous voir reconnaître l’équivalence requise, la procuration d’un descriptif officiel des cours pertinents obtenus, en plus de vos relevés de notes correspondants, est conseillée.

Sachez, que l’exigence de cours préalables ou la reconnaissance de cours par équivalence varie d’un établissement à l’autre, tout comme l’évaluation de votre diplôme ou de vos études effectuées hors du Québec.

Les équivalences de cours ne sont concédées qu’à la suite de la confirmation de votre admission.

La dernière condition générale d’admissibilité dépend de vos acquis linguistiques pour la réussite du programme. En effet, si vous désirez poursuivre un programme en français ou en anglais, vos aptitudes dans la langue d’enseignement seront évaluées.

3 – Les démarches afférentes au CAQ

 

Lorsque vous serez admis/inscrit dans un établissement reconnu et aurez obtenu votre lettre d’acception, vous pourrez entreprendre une demande de CAQ.

Il vous faudra tenir compte des conditions requises pour résider en tant qu’étudiant étranger au Québec.

Les frais exigés pour votre demande de CAQ (qui ne seront pas remboursés en cas de refus) s’élèvent à 112,00 $ CA. Le permis d’études nécessite également des frais additionnels de 150,00 $ CA.

Il vous faudra honorer de plus toutes les clauses d’attribution de votre CAQ, et fournir les preuves de capacité financière liées à vos démarches ainsi qu’à votre séjour au pays.

Au moment de faire votre demande pour le CAQ, via internet, vous devrez avoir à votre disposition :

  • votre passeport,
  • les coordonnées de l’établissement où vous avez été admis au Québec,
  • tous les renseignements sur votre programme d’études,
  • un mode de paiement valide, soit une carte de crédit (carte bancaire) Visa, MasterCard ou American Express.

Si vous optez pour un envoi postal, vous ferrez votre demande en remplissant le formulaire disponible sur le site du gouvernement du Québec. Un chèque ou un autre moyen de paiement validé sera exigé.

Notez que vous devrez au surplus joindre des documents particuliers selon votre pays de résidence actuelle.

Les demandes de CAQ sont traitées à l’intérieur d’un délai de 20 jours ouvrables (n’incluant pas les délais postaux). Néanmoins, lorsque la demande est acheminée en ligne, la confirmation de la réception de vos documents peut prendre jusqu’à trois semaines.

4 – Les démarches afférentes au permis d’études

 

Il vous restera enfin à amorcer la demande de permis d’études, en y joignant les frais exigés.

Celle-ci peut-être faite en ligne, en notant que si vous êtes originaire du Moyen Orient, d’Europe ou d’Afrique, il vous faudra fournir vos empreintes digitales et une photographie.

Vous pourrez également faire une demande papier à laquelle il sera important de joindre tous les documents requis.

Sachez qu’il est possible qu’un examen médical soit requis suivant votre pays de résidence. Dans ce cas, le gouvernement du Canada communiquera avec vous et vous fournira le formulaire nécessaire.

5 – L’opportunité d’être accompagné par un avocat

 

Ce bref résumé des étapes requises pour l’obtention d’un visa étudiant, bien qu’il se veuille pédagogue, atteste de la complexité des procédures migratoires.

Ainsi, bien qu’il ne soit pas obligatoire d’être représenté ou assisté par un avocat, cela peut s’avérer utile voire nécessaire, pour optimiser vos chances de succès et se délester du poids qu’implique toutes ces démarches.

Me Ilana Amouyal, en plus d’avoir une expérience significative en immigration des particuliers a elle-même immigré au Québec.

Le cabinet Amouyal avocats est en mesure de vous aidez que cela soit pour réviser votre demande avant envoi, pour vous assister dans vos procédures ou pour se charger de A à Z de votre dossier. Nous sommes accessibles à toutes les bourses. Contactez-nous pour plus d’informations.

Contactez-nous!

Avertissement : Le contenu du présent article n’est fourni qu’à titre informatif et ne constitue pas un avis juridique ou une opinion de quelque nature que ce soit. Vous êtes prié d’obtenir un avis juridique précis auprès de notre cabinet ou de tout autre avocat, avant de prendre une décision ou une mesure quelconque.